Pourquoi innover est-il si important?

Aujourd’hui, les entreprises ne peuvent plus limiter l’innovation à un seul département. Les entreprises sont obligées d’évoluer rapidement en raison des technologies et des nombreuses possibilités offertes par le marché. Il est statistiquement prouvé qu’une entreprise qui intègre l’innovation ouverte à son modèle d’entreprise est:

  • plus rapide à détecter les changements fondamentaux dans leur industrie de 11%,
  • plus orientée vers l’avenir que vers le présent de 13%,
  • plus propice à développer des comportements créatifs et innovants dans son équipe de 13%,
  • plus orientée vers la prise de risques et l’expérimentation de nouvelles méthodes de travail de 19 %

Source : Zhang, Joanne & Cosh, Andy. (2019). Open innovation choice – what is British enterprise doing?

Dans l’ensemble, l’innovation ouverte est associée à des performances de croissance supérieures et à des activités innovantes plus importantes. Les entreprises la pratiquent surtout pour avoir accès à des équipements et des installations nouveaux ou spécialisés, pour améliorer leur réputation ou pour pénétrer un nouveau marché géographique ou développer de nouveaux produits/services.

La définition de l’innovation ouverte n’est pas une opposition à l’innovation traditionnelle. L’une est complémentaire de l’autre. En réalité, l’ensemble des pratiques possibles dans le cadre du processus d’innovation est large. Certaines entreprises peuvent vouloir se connecter largement à des sources externes, d’autres feront leurs propres recherches et d’autres encore acquerront la plupart de leurs technologies en dehors de leurs murs.

image

Voici pourquoi il faut miser sur l’innovation ouverte

Une entreprise choisit l’innovation ouverte parce qu’elle veut capter les idées du plus grand nombre d’individus possibles. Les idées proviennent de vos fournisseurs ou de vos clients, des opérations, des ressources humaines ou du département des finances. Les meilleures personnes pour être des innovateurs potentiels sont celles qui sont constamment en contact avec les produits ou les clients. Ce processus continu permettra de trouver différents types d’innovation : des solutions à des problèmes récurrents ou de saisir des opportunités au bout des doigts.

Un avantage de l’innovation ouverte est la possibilité de réduire le risque. En rejoignant un plus grand nombre d’individus, l’entreprise se donne les moyens de faire plus avec ce qu’elle a déjà. Les idées permettront, par exemple, de développer de nouvelles utilisations en utilisant les technologies ou les outils déjà en place. Ainsi, on évite de partir de zéro.

Entre autres avantages, une forte culture d’innovation aura un impact positif sur la fidélisation des employés. Aujourd’hui, la plupart des employés cherchent à utiliser leur créativité pour innover dans leur environnement de travail, partager leurs connaissances et développer leur savoir-faire. Tous ces objectifs personnels s’inscrivent aussi dans la définition de l’innovation ouverte.

 

image

Comment fonctionne l’innovation ouverte?

Le degré d’ouverture aux activités d’innovation ouverte est fortement associé à la culture d’entreprise. On reconnait les entreprises qui misent sur l’innovation ouverte parce qu’elles ont su créer un environnement dans lequel :

  • La coopération interne est valorisée;
  • Les cadres supérieurs encouragent tous les employés à remettre en question le statu quo ;
  • Des outils sont utilisés pour faciliter la recherche et l’intégration de divers points de vue.
image

Voici les 4 principales étapes

pour structurer votre innovation ouverte…

01

Définir l'espace

La première clé de succès lorsque l’on veut capter les idées innovantes de chacun consiste à définir l’espace où le processus d’innovation ouverte se concrétisera. Cet espace doit être sûr, transparent et connu. Il doit être facilement accessible et permettre la collaboration de tous.

BambouSpace
02

Assurer la gestion de l'innovation ouverte

La deuxième clé du succès est d’assurer la gestion de l’innovation ouverte au sein de l’entreprise. Par exemple, pensez à introduire la recherche de l’innovation dans vos réunions quotidiennes, formez des communautés de pratique pour identifier les opportunités à l’extérieur de votre département ou organisez des événements ponctuels tels que les hackathons. Vos activités peuvent également prendre vie en dehors de l’entreprise.

BambouSpace
03

Identifier les sujets qui guideront la génération d'idées

La troisième clé du succès consiste à identifier différents sujets qui guideront la génération d’idées. Ces sujets doivent être clairs, précis et présenter un intérêt pour celui qui génère les idées. Tenez compte des questions suivantes lorsque vous réfléchissez aux sujets :

Qu’est-ce que les sondages d’engagement révèlent comme lacunes dans notre façon de travailler ?
Quelles sont les préoccupations de mes collègues ?
Quelles sont les priorités de mon organisation ?
Quels comportements souhaitez-vous développer ?

BambouSpace
04

Identifier les différents participants

La quatrième et dernière clé du succès pour structurer votre innovation ouverte est d’identifier les différents participants qui deviendront vos innovateurs. Vous pouvez inclure des personnes d’un seul service, de plusieurs services ou même des personnes extérieures à votre organisation.

L’astuce consiste à commencer petit mais à être convaincant.

BambouSpace
Voir plus Voir moins

Partage d’expériences :

Chez Vidéotron, le déploiement a été progressif. Depuis mai 2018, Bambou Space est fière de collaborer avec  Vidéotron pour l’intégration et le déploiement de sa Solution Bottom-Up™. Grâce à ce mandat, Bambou Space souhaite favoriser la collaboration autour des idées d’améliorations proposées par les employés dans le but de générer des gains. La Solution Bottom-Up™ est actuellement déployée de façon locale, dans des secteurs spécifiques et de façon multisectorielle, via des communautés.

Bambou Space est confiante que l’aspect progressif du déploiement permet une meilleure appropriation de la Solution Bottom-Up™. Notre équipe accompagne chacune des équipes de Vidéotron afin d’identifier les conditions gagnantes, d’établir un plan de communication et de clarifier les rôles et responsabilités de chacun dans le cadre de la démarche. L’accompagnement prend la forme d’une série d’ateliers de deux heures. 

image

Les 4 pièges de l’innovation ouverte.

01

Tuer les idées trop rapidement

Certains outils de capture des idées obligent les participants à remplir de longs formulaires ou à justifier l’idée par des calculs qui ne font pas de sens pour les participants.

Des obstacles qui peuvent décourager de nombreuses personnes et mettre de côté de bonnes idées.

02

Créer un engagement ... éphémère

Plusieurs outils technologiques vous proposent de relever des défis pour recueillir des idées. C’est le cas des outils de crowdsourcing ou des forums d’idées. Ils permettent de voter, de classer les idées et de recueillir des commentaires.

Intéressant au premier abord, mais attention. Plusieurs de vos collègues pourraient perdre tout intérêt pour le processus s’il ne débouche pas sur des résultats concrets.

 

03

Reproduire les silos de votre organisation dans votre outil d'innovation

L’innovation ouverte vise à faciliter la collaboration entre des personnes qui n’auraient pas autrement la possibilité d’échanger des idées entre elles. Méfiez-vous de ceux qui voudraient recréer des silos organisationnels dans votre outil d’innovation.

04

Exiger à tous les intervenants de contribuer de manière équivalente au processus

Le fait d’avoir plus de personnes autour de la table est une occasion d’inviter toutes ces personnes à jouer un rôle dans le processus.

Certains seront à l’aise pour proposer de nouvelles idées, d’autres préféreront ajouter le point de vue d’un collègue sur une idée, et enfin, certains seront des acteurs clés dans la mise en œuvre des idées.

Au-delà du nombre d’idées, le piège est de ne pas comprendre les différents rôles et responsabilités qui entourent un processus d’innovation ouverte.

Le saviez-vous ?

Une étude sur l’innovation, plus précisément sur l’intelligence collective, visait à prédire la capacité d’une équipe à collaborer pour résoudre une série de problèmes. Elles ont commencé par évaluer les capacités individuelles des membres de l’équipe. Surprise ! L’étude de 700 participations a montré un lien significatif entre l’intelligence collective et deux facteurs : l’équité de la parole et l’empathie de groupe. Enfin, aucune corrélation n’a été détectée entre le quotient intellectuel (QI) des participants et l’intelligence collective.

Source : Woolley, A. W., Chabris, C. F., Pentland, A., Hashmi, N., & Malone, T. W. (2010). Evidence for a Collective Intelligence Factor in the Performance of Human Groups. Science, 330(6004), 686-688. https://doi.org/10.1126/science.1193147