L’innovation, c’est une idée implantée.

Alors que les périodes économiques difficiles complexifient le maintien des grands investissements, le soutien des structures internes pour innover sur une base régulière et à plus petites échelles demeure essentiel. Les leaders des entreprises innovantes doivent miser plus que jamais sur la capacité de leur équipe à innover en rafale. Ceci se concrétise par une succession de changements qui se produisent sur une base régulière et sans interruption. Les leaders de demain mettent à profit leurs équipes en les invitant à passer à l’action dès aujourd’hui.

image

Pourquoi la gestion de l’innovation est-elle importante?

Innover est un point central des stratégies présentées dans une planification stratégique. L’innovation c’est ce qui assure la croissance d’une entreprise. Pourtant, l’investissement massif en R&D à lui seul n’offre plus la garantie de rendement d’autrefois. Le département de R&D ne doit plus être la seule stratégie pour innover. Le calcul du retour sur investissement devient aujourd’hui difficile à justifier. Aujourd’hui, l’environnement évolue tellement vite que l’entreprise doit plutôt miser sur sa flexibilité et sa capacité d’apprentissage.

Pourquoi miser sur des petites innovations? Parce que les grandes innovations sont rapidement connues et copiées par les autres organisations. Ce n’est pas le cas avec les innovations en continu qui sont plus petites, mais souvent uniques à une compagnie. En les cumulant, ces ajustements représenteront un avantage comparatif important. En réussissant à mettre en place des petites innovations à faible coût, les entreprises développent le muscle de l’innovation et se préparent à l’arrivée de plus grands changements.

 

image

Est-ce que la technologie facilite la gestion de l’innovation?

La réponse est oui. En comparant la version papier de la démarche à la version technologique, il a été démontré que l’outil a permis de réduire de 20% le temps de cycle des idées. Autrement dit, les idées prenait 20% moins de temps pour passer de l’étape d’idéation à une solution implantée.

De plus, il a été démontré que via un outil numérique, les équipes de travail avaient tendance à vouloir faire cheminer plus rapidement les idées avant d’en créer de nouvelles. Ce phénomène appuie l’idée que la technologie facilite les rencontres de suivi autour des idées et simplifie la coordination nécessaire.

Source: STARS: the implementation of a Computer-Aided Employee Suggestion Management System to operationalize a continuous improvement process. Cognition, Technology & Work, 19(1), 179-190.

image

Comment réaliser la gestion de l’innovation?

Il existe plusieurs modèles de gestion de l’innovation :

image

Modèle fermé

Le modèle fermé où l’entreprise cherche des amélioration au sein de ses équipes internes.

image

Modèle collaboratif

Le modèle collaboratif qui permet le partage de bonnes pratiques et des alliances technologiques.

image

Innovation ouverte

L’innovation ouverte qui encourage l’innovation à plusieurs entreprises.

Les pièges de la gestion de l’innovation

Plusieurs défis attendent le leader en entreprise pour réussir la gestion des projets d’innovation. Nous en avons collectés quatre principaux :

01

N’avoir aucune structure pour gérer l’innovation

Innover mobilise un ensemble d’acteurs que l’on doit organiser et structurer. Avec l’innovation en continu, notre réflexe sera de croire qu’il faudra augmenter le travail de coordination. Les efforts éparpillés deviennent difficiles à suivre si on ne veut pas perdre de vue les idées en cours. Résultat, l’entreprise doit identifier des gestionnaires de projet en charge de suivre au quotidien les efforts d’innovation.

02

Négliger les petites innovations

Les grandes innovations ont autrefois permis à certains d’accroître leur avantage concurrentiel. De nos jours, cet avantage se détériore très rapidement. Les grands projets d’innovation demande beaucoup d’investissements en mobilisant des ressources humaines et financières. Pourtant, leur réussite n’est pas assurée.

Trop souvent, les entreprises développent ou acquiert une nouvelle technologie et sous-estiment l’ensemble des actions qui permettent d’intégrer les changements aux habitudes de travail. Tout ça pour gagner une courte longueur d’avance.

03

Ne pas être transparent sur l’avancement

L’innovation est un acte collectif. On n’innove pas seul. Pourtant, l’entreprise a du mal à soutenir des comportements favorables à l’innovation dans son équipe comme le soutien de la créativité, la prise d’initiatives ou le développement du sentiment d’appartenance.

Un employé sera plus enclin à contribuer à l’innovation s’il est invité à partager ses idées, s’il peut participer à l’avancement des idées ou s’il peut voir les idées qui circulent présentement.

04

Travailler toujours plus fort

L’effet pompier ou pieuvre, vous connaissez? Vous avez chaque jour plusieurs demandes urgentes sur votre bureau, vous avez du mal à reprendre votre souffle.
Notre réflexe : augmenter sa cadence. Travailler plus fort.
Malgré qu’à court terme, ces efforts supplémentaires peuvent être payants, ne pas prendre le temps d’explorer d’autres façons de travailler et d’implanter des solutions durables coûteront chers à vous et votre équipe. Pendant ces périodes, l’innovation est mise de côté.