Les 3 VRAIES causes entourant le départ de vos employés

C’est une chose de faire face à un contexte de pénurie de main-d’oeuvre et d’avoir de la difficulté à recruter des employés clés ; c’en est une autre de confronter la réalité que 20% de plus d’employés ont démissionné en 2020-2021 par rapport à 2019 (selon la firme de recrutement Robert Half). Pourquoi nos employés nous quittent-ils? Chez Bambou Space, nous croyons qu’avant de sauter à la solution, il est primordial de comprendre les causes du problème.

 

Cause #1 : Accepter la dure réalité : une main-d’oeuvre « non-engagée »

D’abord, qu’est-ce qu’un employé engagé? On considère qu’un employé est engagé lorsqu’il démontre une motivation à prendre part à la mission de l’organisation. Il collabore, travaille en équipe et est proactif lorsqu’il est question de résolution de problèmes. 

 

Si votre taux d’absentéisme a augmenté au cours des derniers mois, que les congés de maladie se font davantage demander ; ces signes ne sont pas seulement précurseurs d’épuisements professionnels. Ils sont aussi signe d’une main-d’œuvre non-engagée. 

 

Pourquoi ne sont-ils pas engagés? 

1- Ne sentent pas que leurs tâches quotidiennes ont un impact au sein de l’organisation.

2- Ne sentent pas que leur expertise ou opinion est tenue en compte par l’organisation.

3- Ne sentent pas que leur travail fait une différence ; leur quête de sens personnelle n’est pas assouvie. 

4- N’ont pas les outils ou matériel adéquats pour bien faire leur travail. 

5- N’ont pas de réelles opportunités de grandir et/ou se développer au sein de l’entreprise. 

6- Contact humain déficient: les employés veulent se sentir appréciés en tant que personne, qu’ils ont une place au sein de l’équipe, qu’ils ont un sentiment d’appartenance, développent des amitiés.

 

Cause #2 : La pandémie et ses répercussions

Le phénomène de la Grande Démission est en cours, depuis 2020. Le virus a certainement mis sous les projecteurs les conditions de travail douteuses ; mais les répercussions ne s’arrêtent pas là. 

 

Pour ceux qui vivent la nouvelle réalité du télétravail, il s’avère parfois ardu de trouver un équilibre en termes de conciliation travail-famille. Le bureau et la vie personnelle se retrouvent dans le même environnement, rendant la tâche compliquée en termes de charge mentale dans un cas comme dans l’autre. Dans un monde idéal, tout le monde saurait prendre avantage du fait que l’on gagne du temps (et énergie) en termes de déplacements au bureau tous les jours. Mais les faits sont qu’au contraire, cela crée davantage de burnout : les employés n’arrivent pas à décrocher.  

 

Fait étonnant : déjà avant la pandémie, les Milléniaux répondaient aux sondages de fin d’embauche en disant que le fait de démissionner leur donnait la permission et liberté de prendre plusieurs semaines de congé successives et ainsi la possibilité de partir en voyage ; ce qui n’est pas possible avec les deux à trois semaines de vacances annuelles en places par la majorité des organisations. 

 

Une autre réalité est que les employés ont présentement le gros bout du bâton en ce contexte de pénurie de main-d’œuvre. Ce qui fait que si leurs incitatifs reposent uniquement sur leur salaire et avantages sociaux, il est fort probable qu’ils magasinent les opportunités d’emploi et s’intéressent à voir si l’herbe est plus verte chez le voisin. 

 

Cause #3 : Les gestionnaires

L’engagement des employés est une lourde tâche qui relève du gestionnaire. Spécialement avec les générations Y et Z ; puisqu’il est dit (et constaté!) que ces derniers cherchent leur sentiment d’accomplissement au travers de leur carrière. Les approches de microgestion sont un style de leadership qui ont un effet ravageur avec cette génération qui a grandi et évolué dans un domaine « rapide », notamment avec la technologie. Ils cherchent constamment à comprendre et ne se contentent pas d’exécuter sans comprendre la valeur ajoutée des tâches qui leurs sont assignées.

 

« La vraie valeur d’un leader ne se mesure pas au travail qu’il accomplit. La vraie valeur d’un leader se mesure au travail qu’il inspire à faire aux autres. – Simon Sinek »

 

L’objectif est donc de trouver un moyen d’avoir des employés engagés. Les causes ayant été identifiées, il est maintenant possible de se tourner vers des solutions adaptées et durables en vue de mobiliser nos employés.  Considérant le contexte de pénurie de main-d’œuvre, la priorité en ce moment est de s’assurer que nos ressources ne nous quittent pas. Chez Bambou Space, nous pensons que l’amélioration continue est au cœur des solutions. C’est ce dont nous traiterons dans notre prochain article!